Array
 

Historique par Jean Lorho

jl1En 1984, le bureau du Comité des Fêtes est entièrement remanié après la démission du bureau dans sa totalité. Marcel Morvant est élu président et Jean Kervarec devient président d’honneur.

Sous l’impulsion du nouveau président, un nouveau circuit est créé pour tenter de relancer la Ronde. Celui-ci est rallongé par Kervihan, la Loge Charlotte, avec la ligne de départ-arrivée rue de Floranges dans la côte de Camors, en passant par la rue Mille Club et la route de la Chapelle-Neuve. Mais celui-ci ne donnera pas satisfaction et ne sera pas reconduit.

Mauvaise année en 1986 avec pourtant un beau plateau de coureurs dont Bernard Hinault qui fait ses adieux au public pour sa dernière année de compétition. Par un temps exécrable (pluie et vent) le public n’est pas au rendez-vous et le déficit important met mal à l’aise les finances du Comité qui reçoit l’aide du CCAS et de la municipalité par l’octroi d’une subvention de 20 000 frs.

En 1987, Marcel Morvant quitte Camors pour s’installer à Pluvigner. Il est remplacé à la présidence par Jean Lorho.
En proie à des difficultés financières le Comité des Fêtes vit une période de crise et s’interroge sur le maintien de la Ronde. C’est ainsi que naît l’idée d’organiser une épreuve selon la formule OPEN-AMATEURS, elle permet l’engagement sans limitation de coureurs amateurs et professionnels de 2ème catégorie. Le coût du plateau est ainsi limité. Mais après 3 années d’existence, le résultat n’est pas satisfaisant. Le nombre de spectateurs baisse d’année en année.

Seuls, les critériums qui ont conservé la formule OPEN-PROFESSIONNELS avec de belles têtes d’affiches progressent. La Ronde des Korrigans est une nouvelle fois dans l’impasse.

En 1990, année du 30ème anniversaire, le Comité décide de faire appel aux associations Camoriennes pour conforter l’organisation. Quatre répondent favorablement par un apport financier. Un règlement est mis en place pour la répartition des charges et bénéfices suivant l’apport de base de chaque association.
Un contrat est également signé avec la société « Publidis 63 » géré par Jean-Claude Cluis aidé par Pascal Mouré.
Cette société est spécialisée dans la vente d’objets publicitaires et l’aide aux organisateurs de critériums par la recherche de partenaires sponsors.

La formule OPEN-PROFESSIONNELS est adoptée et un nouveau circuit est créé. Celui-ci emprunte la rue de la Forêt, la zone artisanale, le Pont Neuf puis la montée vers Camors. Le podium d’arrivée est installé près du stade.
Pour couronner l’ensemble, la Ronde change de date, elle est définitivement programmée 3 jours après l’arrivée du Tour de France, après 29 années d’existence le dimanche de Pâques.

Le résultat ne se fait pas attendre. Les spectateurs retrouvent le chemin de la Ronde et la victoire de Konishev ne fait qu’accroitre le succès de cette 30ème édition.

Les années suivantes, de célèbres coureurs ont remporté l’épreuve :

1991 : Jean-François Bernard
1992 : Pascal Lino après son magnifique Tour de France où il endosse le maillot jaune pendant 11 étapes.
1993 : Thierry Claveyrolat qui remporte quelques jours plus tard le Grand Prix de Plouay.
Les Italiens Claudio Chapucci, Marco Pantani et Mario Chiesa étaient également présents.
1994 : Andréï Tchmil qui remporte également quelques jours plus tard le Grand Prix de Plouay.
1995 : Laurent Jalabert
1996 : Laurent Madouas, à la grande joie de tous ses supporters qui se sont déplacés nombreux de Plaudren sa commune natale.

1997 voit le retour aux sources sur le plateau de Kerbras, la côte de Kerfraval près de la vallée et de la grotte des Korrigans. Jean Kervarec retrouve avec joie ce circuit qu’il a créé avec toute son équipe en 1960 qui lui rappelle certainement beaucoup de souvenirs.

Pourquoi ce retour aux sources ?
Beaucoup de spectateurs qui participaient régulièrement à la Ronde dans ce magnifique cadre champêtre ne venaient plus à la Ronde depuis le changement de circuit en 1990.
Le contrôle des entrées était également difficile avec la présence d’un grand nombre de riverains, d’accès autour du circuit et enfin une circulation difficile à gérer. Les routes nationales vers Vannes et Auray, très fréquentées l’été, étaient interdites à la circulation pendant l’épreuve.

Le succès populaire et financier de l’édition 1997 a prouvé que le Comité avait fait le bon choix en retournant sur le site de Kergo avec beaucoup moins de problèmes de circulation et de contrôle plus facile des entrées.
Les spectateurs ont aussi apprécié les retrouvailles autour de ce circuit verdoyant près de la vallée des Korrigans.

C’est ainsi que la Ronde a atteint ses 50 ans d’existence avec plus ou moins de réussite suivant les années, les résultats étant souvent liés à la météo ou parfois à la qualité du plateau des coureurs présents.

A noter que depuis, les entrées sont gratuites sur le circuit.
Ceci a entraîné un succès populaire grandissant d’année en année.

De grands champions cyclistes français et étrangers qui n’apparaissent pas dans le palmarès ont participé à la Ronde : Jacques ANQUETIL, Luis OCANA, Charly GAUL, Stephen ROCHE, AGOSTINHO,  Bernard THEVENET, Ferdinand BRACKE, Rudi ALTIG…

La collaboration de PUBLIDIS 63
Atteint par l’âge de la retraite, Jean Claude CLUIS « PUBLIDIS 63 » a cessé sa collaboration fin 2003.
Pascal MOURE assure la relève en créant sa propre société en 2004 et devient notre collaborateur dans la recherche de partenaires.

Les associations partenaires
Les résultats financiers étant plutôt négatifs, les associations partenaires depuis 1990 ont cessé leur collaboration financière en 1996 tout en maintenant leur aide bénévole à l’organisation.
Il s’agit du Comité de la Loge Charlotte, du Club des cyclorandonneurs, du Club des Abeilles et du Comité d’organisation cycliste de l’Evel (COCE).
A noter que le Comité des Fêtes a remboursé le solde négatif de chaque association.

 
 
 
 
 

Comités des Fêtes du Bourg de Camors 2012.